Témoin du passé...

Village marquant l'entrée dans la vallée d'Illiez, Troistorrents s'étend sur plusieurs hameaux répartis sur un territoire de 37 km2. Dominé par la magnifique église Sainte Marie-Madeleine, le village est riche de ses joyaux patrimoniaux. 

Ses moulins, sous le pont enjambant les gorges de la Tine, datent de 1401 et accueillent le public dans un cadre naturel exceptionnel. A quelques mètres se niche un chalet de 1846, qui renferme une galerie d'art aux sensibilités exceptionnelles, de nombreuses expositions, meubles anciens et objets rustiques.

Construit en 1663, le four banal de Propéraz se présente comme un édifice qui constitue un précieux vestige d'une époque où plusieurs quartiers du village possédaient leur propre four à pain. Des fournées sont réalisées plusieurs fois par an, l'objectif étant d'en faire profiter les habitants de Troistorrents et hôtes de passage. Et puis il y a le Pont du Diable, accessible par une balade qui chemine dans les Gorges de la Vièze. La légende raconte qu'autrefois, ce pont ne cessait de s'écrouler et que pour cette raison, le diable proposa au président de la Commune d'en construire un solide en échange de l'âme du premier passant qui le traverserait...

Activités Troistorrents