Four à pain de Collaire

Troistorrents

Construit aux alentours de 1435, le pain fabriqué au four de Collaire était distribué à l’église de Troistorrents, lors de la fête de la Pentecôte. Aujourd’hui, une association a pris sur elle le défi d’oeuvrer à la restauration de cet édifice historique.

Des touristes célèbrent, il y en eu probablement plusieurs, visitèrent notre vallée. Un d’entre eux, au milieu du 19e siècle, a laissé sa trace dans un de ses carnets de voyages; son nom : Théophile Gautier.
Accompagné de ses filles, ils se sont arrêtés aux Moulins de la Tine lors d’une virée dans le Val d’Illiez. Il a fait une description tout à fait élogieuse du village et de ses habitants dans un de ses livres (Vacances du Lundi, Tableaux de Montagnes, Paris, 1881.)

Le four de Collaire a été construit, selon certains aux alentours de 1610. Les archives de Monthey, cependant, mentionnent l’existence de huit (8) fours à pain sur la commune de Troistorrents aux alentours de 1457 dont l’un se trouvait à Collaire (p. 50, du livre Au Fil du Paysage de l’Eau, Pierre Alain Bazet, 2005)!
La date de 1852 qui est gravée sur le fronton de la porte indique, peut-être, une date de restauration!

Le temps et les éléments ont fait leur œuvre sur le petit bâtiment et comme si cela n’était pas suffisant des camionneurs peu attentifs l’ont accroché! Maintenant il menace de s’effondrer!