Les Dents du Midi

Val-d’Illiez

Chaîne de montagne mythique de la Région et de tout le domaine des Portes du Soleil, les Dents du Midi sont composées de 7 sommets à plus de 3'000 m d'altitude dominés par la Haute-Cime (3'257 m).

Ce chaînon montagneux d'une longueur de 3 kilomètres domine les vallées d’Illiez et du Rhône avec orgueil. Ses 7 sommets sont admirés loin à la ronde. Les Dents du Midi furent longtemps appelées "Dents de Tsallen" et ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle que leur nom actuel s'est finalement imposé.

En 2018, cette mythique chaîne de montagne devient l'icône de toute une vallée et lui emprunte son image pour devenir "Région Dents du Midi".


"Terrain des randonneurs et traileurs"

Pionner des tours pédestres valaisans, le Tour des Dents du Midi est inauguré en 1972. Les randonneurs l'effectuent en 2 à 4 jours, s'enivrant de la diversité des paysages et profitant de l'accueil chaleureux des gîtes. Le tour peut être effectué selon plusieurs variantes, notamment avec l'ascension de son plus haut sommet, la Haute Cime.

En 1963, la première course autour des Dents du Midi a lieu. Plus ancienne d'Europe en son genre, elle est maintenant connue sous le nom de Trail des Dents du Midi et a lieu chaque année.


"Trésors naturels"

Les Dents du Midi sont une source de trésors naturels : entre la faune et la flore, les lacs et la roche, les observateurs et amoureux de la nature feront des sentiers du tour leur paradis terrestre. Chamois, bouquetins, marmottes et lagopèdes vivent ici dans un habitat préservé. Lors de votre randonnée, vous aurez peut-être la chance d'observer des gypaètes barbus ou vautours chauves en plein vol.


"Origine des noms"

La Haute Cime (3'257 m) :
La Haute Cime eut également plusieurs noms : Dent de l'Ouest (1784), Dent du Midi, Dent de Tsallen et Dent de Challent.

Les Doigts (3'210 m) :
Le doigt de Champéry (1882) puis Le doigt de Salanfe (1886) se transformèrent en Doigts.

La Dent Jaune (3'186 m) :
La Dent Jaune s'appelait la Dent Rouge encore en 1879.

Cime de l'Est (3'178 m) :
La Cime de l'Est s'appelait Mont de Novierre avant le milieu du XVIIe siècle, puis Mont Saint Michel après des éboulements en 1635 et 1636 et finalement Dent Noire (jusqu'au XIXe siècle).

L'Éperon (3'114 m) :
Plusieurs ruptures dans le massif changèrent la forme des dents si bien que les noms s'adaptèrent en fonction de l'évolution géologique. On suppose que l'Éperon comportait deux sommets mais qu'un éboulement au Moyen Âge changea de manière significative sa crête.


"Premières ascensions"

Cime de l'Est (3'178 m) le 16 août 1842 par Nicolaz Delez
Forteresse (3'186 m) le 7 juin 1870 par E. Javelle et J. Oberhauser
La Cathédrale (3'160 m) en 1890 par Nicolas Delez
La Haute Cime (3'257 m) en 1784 par le vicaire Jean-Maurice Clément

Voir aussi